2015 septembre 28 Douala 1er : Le nouvel exécutif communal prend fonction

Douala 1er : Le nouvel exécutif communal prend fonction

Douala 1er : Le nouvel exécutif communal prend fonction

Douala 1er : Le nouvel exécutif communal prend fonction

Le maire LENGUE MALAPA et ses quatre adjoints ont été installés par le préfet du Département du Wouri NASSERI Paul Bea, ce mercredi 20 novembre 2013.Le nouvel exécutif municipal de l’arrondissement de Douala 1er issu des élections municipales du 30 septembre 2013 a pris fonction ce mercredi 20 novembre 2013 à Douala, au cours d’une cérémonie présidée par le préfet du Département du Wouri Paul NASSERI BEA. Il est composé de LENGUE MALAPA Jean Jacques (RDPC), maire ; MOUSSOUGUI Fils Dieudonné (RDPC), premier adjoint ; DIPOKO EPEE Ebenezer (RDPC), deuxième adjoint ; TOUENGUENE Angelique née NLEND (RDPC), troisième adjoint et LOTTIN SAME Adolphe (SDF), quatrième adjoint.
Au cours de leur installation, le préfet du Wouri a reconnu en ces élus, des « hommes et femme pétris d’expériences et rompus aux tâches managériales ». « Je demeure fortement convaincu qu’ils seront à la hauteur de la tâche qui leur incombe, à savoir : encadrer cette population qui n’a besoin que d’un bon manager pour que Douala 1er reste premier », a indiqué le chef de terre. Le préfet a invité le nouvel exécutif municipal, entre autres à privilégier dans le budget à venir des dépenses d’investissement et de développement afin de répondre aux besoins sans cesse croissants des populations.Il les invite aussi à stimuler leurs collaborateurs de la recette « pour un bon recouvrement des taxes et impôts au lieu d’attendre des sentîmes additionnels et des dotations générales de fonctionnement », exhorte le préfet. Il appelle en outre le nouvel exécutif municipal à une bonne collaboration avec les autorités administratives ainsi que la prise en compte de toutes les composantes ethniques et politiques de leur commune. « Le RDPC et tous les autres conseillers municipaux doivent travailler ensemble comme une famille pour la réussite de tous au bénéfice de la population », conseille-t-il. Il appelle les conseillers à « mettre en garde des collaborateurs véreux qui tenteront de prendre en otage l’exécutif pour des intérêts égoïstes ».

Mieux être

Les conseils du préfet ne sont guère entrés dans les oreilles des sourds. LENGUE MALAPA, maire de Douala 1er qui se voit attribuer un troisième mandat à la tête de cet exécutif entend, en collaboration avec la Communauté Urbaine de Douala, « tordre le coup à l’insalubrité, faire beaucoup de social et réaliser les projets qui nous sont chers tant sur le plan de l’éducation que sur le plan de la santé …» Promet le maire. « Bien entendu, ajoute-t-il, il est question d’amener les populations de Douala 1er à vivre mieux. ».

Adolphe LOTTIN SAME, le seul membre de cet exécutif issu de l’opposition, notamment du Social Démocratie Front (SDF), pense qu’il s’agit d’un début de satisfaction. « Mon rôle au sein de cette équipe sera de faire en sorte que cet exécutif soit proche des populations », indique le 4ème adjoint. « Mon parti, le SDF, ajoute-t-il, va m’aider à booster les choses pour que la population de Douala 1er ressente les offres de la mairie ». Il pense que le dossier le plus urgent serait d’achever la construction de l’Hôtel de ville de Douala 1er, ainsi que celle de la médiathèque. La mairie de Douala 1er compte 41 conseillers municipaux. 30 d’entre eux appartiennent au RDPC, 5 au SDF, 3 au Mouvement Progressiste (MP), deux au Cameroon People Party (CPP) et 1 au Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC). Le mandat du nouvel exécutif s’achèvera dans cinq ans.