2015 octobre

Archive: octobre 2015

Archive: octobre 2015

Declinaisons-Web_YIP3_VF_450X250

YooMee Cameroun F.A.I dans la zone de la Mairie de Douala 1er

YooMee Cameroun est un opérateur de télécommunications présent sur le marché de l’Internet depuis Mai 2011, filiale du groupe YooMee Africa dont le siège est en Suisse.situé dans la zone de la commune de Douala 1er est un acteur économique dans notre commune.

Offre, internet Puissance 3

Offre, internet Puissance 3

YooMee Cameroun est le 1er fournisseur d’Accès Internet à déployer un réseau haut débit mobile sans fil au Cameroun, lui permettant ainsi d’offrir à tous ses utilisateurs un service Internet rapide, stable, mobile et surtout facile d’utilisation.
YooMee Cameroun s’est assigné pour missions d’améliorer la qualité de vie des particuliers et de promouvoir le développement des entreprises en déployant des solutions de télécommunications innovantes, performantes et accessibles. Il s’appuie à cet effet sur son réseau Internet fournissant la meilleure expérience haut débit du Cameroun à des prix abordables et ses solutions online innovantes.

En savoir plus sur YooMee Cameroon

09.09.2015 – Lutte contre le désordre urbain: Sept agences de transport fermées

L’opération menée mardi par le préfet du Wouri fait suite à des mises en demeure.

C’est parce qu’elles sont installées à des endroits interdits et qu’elles ont reçu par deux fois des sommations sans obtempérer que sept agences de voyage ont été scellées le 8 septembre, par le préfet du Wouri, Naseri Paul Bea. L’opération de fermeture de ces agences de voyage se situe dans le cadre de la lutte contre le désordre urbain et la protection civile qui en était à la 20e réunion de sa plateforme.

Première escale, feu rouge Bessengue, dans l’arrondissement de Douala 1er, où deux agences étaient concernées. Les passagers disposant d’un ticket de voyage et qui attendaient le départ ont été priés d’aller voir ailleurs. Les responsables, selon les autorités présentes, n’ont pas respecté les consignes à eux données, d’où la fermeture.

Puis le cap est mis sur Deido, où deux autres structures de transport très connues sont dans le collimateur. Elles subissent le même sort. Dernière étape, face hôtel Lewat : trois agences qui relient la région du Littoral à celle de l’Ouest sont priées de libérer également le site qu’elles occupent depuis plusieurs années, alors qu’elles ont, dans les normes, reçu des mises en demeure les enjoignant de partir. Une fois la délégation du préfet partie des lieux, une agence a utilisé son garage pour embarquer des passagers en cachette. Mauvaise surprise pour elle, le chef de terre a refait un tour par là.

Pour Naseri Paul Bea, les agences doivent gagner la gare routière de Bonabéri, dans l’arrondissement de Douala IVe, et ce depuis fort longtemps. Par ailleurs, le fait que ces sociétés de transport chargent sur la chaussée est l’origine de nombreux bouchons, de l’insalubrité et bien d’autres situations non6conformes à la réglementation en vigueur.

Fritz Ntonè Ntonè, délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Douala, a précisé que la gare routière de Sodiko, dans un état de délabrement avancé, sera aménagée dès la fin des pluies. Le partenariat public- privé a permis de trouver un partenaire. Cependant, d’autres sujets ont été abordés lors du briefing après la descente de terrain. Notamment, le ramassage des ordures ménagères qui commencent à poser de sérieux problèmes dans certains arrondissements, les interminables embouteillages et le carrefour Ndokoti qui renoue avec les démons du désordre.

LA DETTE SOCIALE DES COMMUNES PRISE EN CHARGE PAR L’ÉTAT

Le Ministre d’État, Ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation a présidé le jeudi 07 juillet 2011, la cérémonie de signature du protocole d’accord déterminant les modalités de garantie et d’apurement des dettes des communes vis-à-vis de la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale (CNPS).C’était dans la salle des délibérations du conseil de la Communauté Urbaine de Yaoundé. Par ce protocole, l’État reprend à son compte, la dette des communes à l’égard de la CNPS jusqu’au 30 juin 2005. Soit la rondelette somme de neuf milliards, cent quarante millions, huit cent soixante dix-huit mille, cent cinquante sept (9.140.878.157) francs cfa. Principal et pénalités compris.
En contrepartie, la CNPS s’engage à rependre au profit des personnels communaux et de leurs ayant-droit, le paiement des prestations sociales et des pensions, pour autant que les communes éviteront l’accumulation de nouveaux arriérés de paiement des cotisations sociales de leurs personnels.Le MINATD, tutelle des communes, veillera spécialement au respect scrupuleux des termes du protocole. Les personnels communaux et leurs ayant-droit seront ainsi mieux protégés et ce sera un plus pour la décentralisation.

img2

LES SALAIRES DES MAIRES

img2Le président de la République, Paul BIYA a signé deux décrets, Décret N° 2015/405 du 16 septembre 2015 et Décret N° 2015/406 du 16 septembre 2015, fixant les modalités de rémunération des délégués du gouvernement, des maires et de leurs adjoints; de même que les indemnités et autres avantages alloués à ces derniers.
img1

INVITATION DES MAGISTRATS MUNICIPAUX A LA CEREMONIE DE REMERCIEMENT AU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

img1Faisant suite à la signature des décrets, N° 2015/405 et N° 2015/406 du 16 septembre 2015, fixant les modalités de rémunération des délégués du gouvernement, des maires et de leurs adjoints, de même que les indemnités et autres avantages alloués à ces derniers ;
Tous les magistrats municipaux sont invités à prendre part personnellement en compagnie de tous leurs adjoints à la rencontre que les Communes et Villes Unies du Cameroun(CVUC) organisent en vue de témoigner leur reconnaissance au Chef de l’Etat, Son Excellence Paul BIYA, le Mardi 22 septembre 2015 à 15 H au Palais de l’Unité. Un rassemblement des délégués du gouvernement, des maires et de leurs adjoint est prévu à cet effet, ce même jour à 14 heures précises au Palais des Congrès de Yaoundé
Tout le monde est invité à bien vouloir arborer son écharpe.